Mission d’évaluation de la coopération technique entre la République de Djibouti et le Bureau international du Travail

La reprise du processus de formulation du PPTD est prématuré faute d’un minimum de conditions de dialogue social tripartite

Actualité | 1 mars 2011
Les activités de coopération technique entre le Gouvernement de Djibouti et le BIT avaient été suspendues en mars 2009 à l’initiative du Ministère en charge du Travail de Djibouti, quelques semaines avant la tenue d’un atelier prévu pour la validation du projet de Programme Pays pour le Travail Décent (PPTD) pour Djibouti. En janvier 2010, le Ministère en charge du Travail a repris contact avec le BIT et, par la même occasion, demandé la reprise du processus PPTD.

Une mission technique composée par le Bureau d’Antananarivo, d’ACTEMP et d’ACTRAV a été entreprise en mars 2011 pour répondre à la demande du Gouvernement de Djibouti et à laquelle le Directeur Régional a donné son accord de principe pour une mission d’évaluation stratégique.

La mission estimait qu’il était prématuré de reprendre le processus de formulation du PPTD sans qu'un travail de fond ne soit mené par les mandants eux-mêmes, et, éventuellement avec l’appui du BIT au moment opportun, pour créer un minimum de conditions de dialogue social tripartite.