Gestion urbaine

Projet KIN ELENDA en République Démocratique du Congo : Les THIMO intégrés dans les Dossiers d’Appels d’Offres

Le projet KIN ELENDA en République Démocratique du Congo, fait de l’intégration des Travaux à Haute Intensité de Main d’œuvre (THIMO) dans ses dossiers d’appel d’offre, une priorité. Un atelier de renforcement des capacités des Maitres d’Ouvrage vient de se tenir dans ce sens à Kinshasa du 12 au 22 juillet 2022.

Article | 29 juillet 2022
Kinshasa (Nouvelle de l’OIT - KIN ELENDA est le nom donné au Projet de Développement Multisectoriel et de Résilience Urbaine de la Ville de Kinshasa (PDMRUK), dont l’objectif de développement est d’améliorer la capacité institutionnelle en gestion urbaine et l'accès aux infrastructures et services, ainsi qu’aux opportunités socio-économiques à Kinshasa.
Une vue des participants à l'atelier
Le projet KIN ELENDA bénéficie de l’appui de la Banque Mondiale et est basé sur le concept de « villes inclusives et résilientes » sous un angle spatial, économique et social et de résilience aux aléas. Il doit financer des infrastructures structurantes au niveau de la ville et des investissements de proximité au niveau des quartiers ciblés, en abordant également le défi de sous-emploi et de cohésion sociale, ainsi que les renforcements de capacité en matière de gestion urbaine.

Clôturé par deux allocutions, celle du Coordonnateur de la Cellule Infrastructure (CI) du Ministère des Infrastructures et des Travaux Publics, Théophile Ntela Lungumba, et celle du représentant de la Directrice du Bureau de l’OIT à Kinshasa, Gomez Ntoya Makela, l’atelier de Kinshasa avait pour principal objectif de renforcer les capacités dans l’intégration des approches THIMO dans les DAO d’une trentaine de Maîtres d’Ouvrage, venant principalement de la Cellule Infrastructures, Cep-O, UCM, INPP et CDUK.

Pendant près de deux semaines, les participants et les formateurs ont eu des débats approfondis et concrets sur les thématiques suivantes : (i) Approche THIMO : Contexte, définition, domaines d’application, objectifs et cadre règlementaire de l’Approche HIMO en RDC ; (ii) Aspects sociaux et environnementaux : Politiques et pratiques du travail décent et les clauses et dispositions pour les sauvegardes environnementales et sociales ; (iii) Organisation de l'ingénierie sociale : Mobilisation et sensibilisation des populations locales, Activités génératrices de revenus et organisation en coopératives des jeunes dans les différents métiers des BTPs ; (iv) Mise en œuvre et organisation d’un chantier HIMO ; (v) Suivi et contrôle des Travaux HIMO : Assurance qualité ; (vi) Commande publique, passation et gestion des marchés publics : Montage des DAO et Insertion des approches THIMO dans les DAO.

Au terme des travaux, des tests d’évaluation et exercices pratiques ont démontré que les compétences avaient été acquises par les participants, qui sont désormais outillés pour intégrer les approches THIMO dans les DAO afin de densifier les possibilités de création d’emplois décents et les opportunités économiques pour les jeunes, femmes, personnes vulnérables et les PMEs de la Ville de Kinshasa.
Discours de Gomez Ntoya Makela (au centre) et Théophile Ntela Lungumba (à droite).

A l’issue des travaux, les participants ont pris un double engagement : celui de veiller à la bonne intégration de cette approche THIMO dans les DAO en cours d’élaboration dans le cadre du Projet KIN ELENDA d’une part, et celui de contribuer à la vulgarisation de cette approche dans les autres projets d’infrastructures en cours de développement au niveau de la CI d’autre part.

Aujourd’hui, chacun est convaincu que cette approche constitue un puissant levier de création d’emplois décents pour les jeunes, de valorisation des matériaux locaux et de promotion de PMEs nationales pouvant permettre à la République Démocratique du Congo de sortir une partie de sa population de la situation de précarité et de pauvreté dans laquelle elle se trouve, et de véritablement déclencher le processus de développement économique à la base.

La prochaine étape de l’assistance technique du BIT est la formation qui sera organisée pour les PMEs désireuses de participer aux marchés d’infrastructures qui seront lancés par le Projet KIN ELENDA, dont une partie sera réalisée en THIMO.

Lors de la cérémonie de clôture de l’atelier, la presse était présente et le journaliste Barick Buema de Top Congo FM a pu recueillir les témoignages du Chef de Projet de KIN ELENDA au sein de la Cellule Infrastructures du Ministère des Infrastructures et Travaux Publics, et du Spécialiste THIMO du BIT pour l’Afrique Centrale, Cyrano Ombolo Lebogso Afidi.(Ecouter à  partir de la 21eme mn).
  
Photo de famille