« 100 Ans – 100 Vies » | BOTSWANA - “L’intervention de l’OIT permet la révision complète du code du travail au Botswana”

Le Botswana a entamé la révision complète de son code du travail pour le rendre compatible avec les normes internationales du travail.

Reportage | Botswana | 4 septembre 2019
GABORONE – Lorsqu’une plainte contre un pays est déposée devant l’OIT pour non-respect d’une convention, il est demandé alors à ce pays de fournir des informations sur l’application de la convention à un comité tripartite connu sous le nom de « Comité de l’application des normes ». C’est ce qui est arrivé à la République du Botswana, à propos de l’application de la convention No 87 portant sur la liberté syndicale, lors des 106 e et 107e sessions de la Conférence internationale du Travail. En effet, le Botswana avait ratifié cette convention en 1997.

Cette procédure a conduit le pays à revoir son code du travail afin de l’harmoniser et de l’aligner avec les normes internationales du travail.

« L’idée de cette révision est de rendre certaines parties compatibles avec les conventions de l’OIT ratifiées par le Botswana et d’y incorporer plusieurs décisions juridiques afin de faciliter les affaires et de combler les zones d’ombre émanant de textes de loi ayant évolué autour de l’administration du travail », explique Joni T. Musabayana, responsable de l’équipe de l’OIT pour le travail décent en Afrique du Sud et en Afrique de l’Est.

A travers la révision du code du travail, le gouvernement souhaite ainsi faciliter les créations d’emplois, offrir des compétences recherchées par l’industrie, promouvoir la santé et la sécurité au travail, stimuler la productivité et l’éthique au travail ainsi que réguler le dialogue social de manière inclusive.

En collaboration avec les organisations d’employeurs et de travailleurs, il a mis en place un comité tripartite chargé de piloter la révision du code du travail.

En juillet 2017, des négociations ont commencé entre le gouvernement et les représentants des employeurs et des travailleurs. Elles se poursuivaient en juin 2019.

Cette révision couvre plusieurs textes de loi de 2008 et 2016 sur l’emploi, la liberté syndicale et les conflits en matière commerciale.

Le gouvernement et les partenaires sociaux ont chacun fait par écrit des propositions de réforme de ces textes qui ont été regroupées avec l’assistance technique de l’OIT en un seul et même document.

Ce dernier prend en compte les dernières décisions juridiques dans le pays, compare les bonnes pratiques dans la région et prend également en compte les commentaires des organes de contrôle de l’OIT à propos du Botswana et des conventions ratifiées.

Grâce à ce document et aux consultations menées par le comité tripartite chargé de la révision du code du travail, la rédaction des nouveaux textes de loi en est désormais à un stade avancé.

« Nous espérons que, d’ici la fin 2019, le Botswana disposera d’un nouveau code du travail compatible avec les normes internationales du travail. Nous avons été ravis d’accompagner ce processus », souligne M. Musabayana.

Sélectionnez un pays ou un thème