Pour un programme de renforcement de capacité des magistrats sur les Normes internationales du Travail

Actualité | 30 septembre 2022
En collaboration avec le Centre de Formation de l’OIT à Turin, 46 magistrats en exercice ont bénéficié d’une formation de 5 jours, du 18 au 22 octobre 2022, sur les conventions fondamentales et la santé et sécurité au travail. Des spécialistes internationaux de l’OIT sont intervenus durant les sessions de formation qui se sont déroulées au Novotel Antananarivo.

Le contexte est marqué par le fait que la majorité des magistrats traite les litiges de travail sans consulter les normes internationales du travail. Or, la Déclaration relative aux principes et droits fondamentaux adopté le 18 juin 1998 par l’Organisation internationale du Travail (OIT) oblige les États membres, du seul fait de leur adhésion à l’OIT, à respecter, promouvoir et réaliser au niveau du pays les quatre principes suivants : la liberté d’association et la reconnaissance effective du droit de négociation collective, l’élimination de toute forme de travail forcé ou obligatoire, l’abolition effective du travail des enfants et l’élimination de la discrimination en matière d’emploi et de profession.

C’est en vue d’atteindre ces objectifs à Madagascar que la dernière formation des magistrats sur les normes internationales du travail a été organisé en 2013. En Septembre 2021, le Bureau Pays de l’OIT pour Madagascar, Comores, Maurice et Seychelles et l’Ecole Nationale de Magistrature et des Greffiers (ENMG) ont signé un protocole de partenariat (MoU) visant à promouvoir le programme de renforcement de capacité des magistrats en termes de normes internationales du travail.

La prochaine promotion des élèves magistrats continuera à bénéficier de cette formation, mais cette fois en ligne pour une meilleure prise en charge.

Cette collaboration entre OIT et ENMG est effective grâce au financement de l’Union Européenne et du gouvernement de Finlande, par le biais du projet TRADE FOR DECENT WORK