L’Intersyndicale Nationale du Congo à l’école du savoir d’ACTRAV/BIT

Sous les auspices du Bureau International du Travail (BIT), s’est tenu du 12 au 14 octobre 2016 à l’hôtel Kimpensky de Kinshasa/République Démocratique du Congo, une session de formation sous le thème : «I nfluencer les politiques économiques et sociales nationales par la planification stratégique et la création de Think- Tanks au service de l’Intersyndicale Nationale du Congo »

C’est sous les auspices du Bureau International du Travail (BIT) que s’est tenu du 12 au 14 octobre 2016 à l’hôtel Kimpensky de Kinshasa/République Démocratique du Congo, une session de formation sous le thème : « Influencer les politiques économiques et sociales nationales par la planification stratégique et la création de Think- Tanks au service de l’Intersyndicale Nationale du Congo ». Au total, 30 participants, provenant des syndicats membres du bureau de l’Intersyndicale Nationale du Congo, ont pris part à cette importante activité. Les travaux ont démarré par une cérémonie d’ouverture marquée par 3 allocutions prononcées respectivement par Monsieur Hervé Sea : Spécialiste des activités pour les travailleurs/BIT, basé à Dakar, Monsieur Guy Kuku Gedila : coordonnateur de l’Intersyndicale Nationale du Congo et Madame Nteba Soumano : spécialiste en développement des compétences et employabilités, Représentant la Directrice du Bureau pays de l’OIT-Kinshasa.

L’atelier avait pour objectifs :
  • de mieux cerner les principes, but et objectifs de l’audit organisationnel ;
  • d’utiliser les recommandations des audits effectués au cours de la session pour mieux élaborer les documents de planification stratégique des organisations ;
  • d’avoir une vision managériale et stratégique de la gestion de leurs organisations syndicales et de l’action syndicale aux fins de répondre plus efficacement aux besoins de leurs membres tout en influençant les politiques nationales de développement par des prises de positions constructives ;
  • d’identifier les thématiques et les personnes ressources pour l’élaboration des documents de prise de position de l’Intersyndicale Nationale du Congo sur les questions économiques et sociales ;
  • de mettre sur pied le think-tanks de l’Intersyndicale Nationale du Congo.
Cette session de formation a été très participative et interactive avec de riches débats de fonds, tenant compte du niveau et desexpériences des participants,.Ellet a été ponctuée par les interventions de deux experts du BIT : Monsieur Herve Sea, Spécialiste des activités pour les travailleurs basé à Dakar/Sénégal et Dr Lis Lombeya, Assistante en Protection Sociale du bureau de Kinshasa.

Plusieurs modules ont été développés, notamment : L’audit organisationnel comme outils de gouvernance des Organisations de Travailleurs. Analyses SWOT et PESTEL ; Du syndicaliste au leader syndical ; Les biais cognitifs et l’amélioration du processus de décision du leader-manager ; généralités sur la protection sociale et Le leader - manager, les crises et le dialogue social.

Une occasion pour les participants de dénoncer avec la plus forte énergie la dissolution en 2012 du Cadre Permanent de Dialogue Social (CPDS)tout demandant dans une résolution adressée au gouvernement sa réhabilitation. Il a été demandé en outre au BIT d’user de toute son influence et des canaux diplomatiques liés à ses attributions dans la cadre de sa mission en RDC pour le rétablissement du CPDS.

Deux autres résolutions ont été également adoptées, sur « l'unité d'action syndicale en République Démocratique du Congo » ; et sur la « mise sur pied d’un THINK – TANK (cellule de réflexion) Syndical au sein de l’Intersyndicale Nationale du Congo (INC) ».

Dans son mot de clôture, le camarade Guy Kuku Gedila coordonnateur de l’Intersyndicale Nationale du Congo, a souligné que cette session de formation doit constituer, pour l’Intersyndicale Nationale du Congo, un véritable think tanks donc un réservoir des pensées et/ou des réflexions, et les actions à mener en vue de garantir les bonnes conditions de travail, d’emploi et de vie aux travailleurs. Ainsi, chaque organisation syndicale devrait mettre à profit cette mise à niveau pour améliorer sa participation dans la lutte syndicale.

Finalement, Les participants ont exprimé leur profond remerciement à l’OIT à travers son Bureau de Kinshasa, pour l’opportunité de contribuer au renforcement des capacités des organisations de l’Intersyndicale Nationale du Congo et à Monsieur Herve Sea, Spécialiste des activités pour les travailleurs/BIT pour la qualité très élevé des interventions.