Réunion de consensus national et de validation de la proposition d’architecture pour le système de couverture universelle en santé au Cameroun

Sous la présidence du Ministère de la Santé Publique (MINSANTE), l’Equipe d’Appui Technique de l’OIT au Travail décent pour l’Afrique centrale et Bureau de pays de l’OIT a appuyé l’organisation d’une réunion de consensus national et de validation de la proposition d’architecture pour le système de couverture universelle en santé au Cameroun, le 09 novembre 2016 à l’hôtel Mont Febe de Yaoundé.

Cette réunion dont l’objectif était d’obtenir une validation politique de la proposition d’architecture du système de couverture universelle en santé faite par le Groupe Technique National à la suite d’un processus participatif, a regroupé environ 150 participants dont des représentants des organisations des travailleurs et d’employeurs, des membres du Corps diplomatique et d’organisation internationales, des parlementaires et surtout quatre membres du gouvernement, à savoir le Ministre de la Santé Publique (MINSANTE) et son Secrétaire d’Etat, les Ministres des Affaires Sociales (MINAS) et de la Promotion de la femme et de la famille (MINPROF), accompagnés du Secrétaire Général du Ministère du Travail et de la Sécurité Sociale, représentant son Ministre et le Conseiller Technique des Services du Premier Ministre en charge des Affaires Sociales.

Les travaux d’élaboration de cette proposition d’architecture ont en effet été essentiellement appuyés par le BIT notamment par l’encadrement technique des différents groupes de travail, l’appui à l’organisation de l’atelier de restitution et formulation des scénarios, et l’élaboration de la note technique de présentation de l’architecture.

A la suite d’environ trois heures d’échanges sous la modération du Ministre de la Santé Publique, la proposition d’architecture basée sur la mise en place d’une institution nationale unique de mise en commun des ressources, des fonctions techniques et de mutualisation du risque, et la délégation des fonctions de proximité et de traitement des prestations à des structures spécialisées notamment les Fonds Régionaux de Promotion de la Santé, a été validée par les participants.

Les prochaines étapes de ce processus consisteront à l’élaboration d’outils et procédures pour l’opérationnalisation de cette architecture et la définition du panier de soins ainsi que son coût.