Christian Ntsay, Lauréat du Prix du Leadership 2016

Etant une avancée dans la mise en application de la réforme prônée par le Directeur Général, le programme de reconnaissance du BIT a vocation à soutenir et à promouvoir une culture organisationnelle qui valorise des fonctionnaires, ou des équipes de fonctionnaires pour leur contribution exceptionnelle au service du mandat, des objectifs et des valeurs de l’Organisation. Il s’agit par là même de rendre hommage aux résultats obtenus par des membres du personnel qui ont porté l’esprit d’équipe, l’innovation et le sens du leadership à leur plus haut degré. Ce programme est un symbole de l’intérêt de placer les ressources humaines au cœur des réformes.

Pour la première édition, le Directeur général du BIT, M. Guy Ryder, a attribué le prix du Leadership à Christian Ntsay, Directeur du Bureau de Pays de l’OIT pour Madagascar, les Comores, Maurice et les Seychelles. Tous sont convaincus de son leadership exceptionnel, de son dévouement et de son attachement aux valeurs de l’Organisation internationale du Travail.

Pour M. Ntsay, ce prix du Leadership est le fruit de 26 années de travail, de rigueur, d’intégrité, de partage et de culture d’excellence auxquels il s’est toujours astreint tout au long de son parcours au BIT. Selon lui, ce prix de reconnaissance constitue réellement une grande première pour l’Organisation dans la recherche de l’excellence et donne un véritable sens au « One ILO », qui est aujourd’hui une fierté commune. Par ailleurs, il a souligné que « le leadership affirmé de chacune et chacun de nous marque notre différence en terme d’engagement à l’OIT et valorise notre compétence dans l’exercice de nos attributions respectives. »
Il a également dédié son prix de leadership au Bureau d’Antananarivo avec son personnel dont il est fier, mais aussi à l’Afrique. D’après M. Ntsay : «L'Afrique entreprend depuis une dizaine d'années l'accélération de son mouvement de transformation économique, sociale et environnementale, et l'OIT tient de plus en plus un rôle stratégique déterminant dans cette évolution. Les pays africains ont placé l'agenda du travail décent dans leurs priorités nationales. L'emploi des jeunes, l'économie informelle, l'économie rurale, les infrastructures de base, la migration du travail, la protection sociale sont placés aujourd'hui au cœur des plans d'émergence de l'Afrique. Tout cela n'est pas le fruit du hasard, tout cela est construit avec un constant travail de fond et de persuasion. La voix de l'OIT et le leadership engagé des fonctionnaires du BIT ont permis cette prise de conscience des Chefs d'Etat et de Gouvernement et ont construit ainsi brique après brique cette émergence africaine. C'est pourquoi, je voudrais rendre particulièrement hommage à nos mandants tripartites en Afrique et à tous les directeurs du BIT en Afrique, sous le leadership de M. Aeneas Chuma, Directeur régional, pour la qualité des réalisations obtenues souvent dans des conditions difficiles d'instabilité et de fragilité politique et institutionnelle.».
Il est à noter que la cérémonie de remise de prix a eu lieu au Siège à Genève le 4 avril 2017.