L'OIT en République démocratique du Congo

La RDC est membre de l’OIT depuis 1960. L’accord pour son établissement en RDC a été signé le 1er avril 1975.

La réalisation de l’agenda du travail décent en RDC passe par la mise en œuvre du PPTD à travers ses deux objectifs : (i) la promotion des emplois décents pour les jeunes (filles et garçons) dans un contexte post-conflit et de développement durable et (ii) l’amélioration de la productivité du travail par la promotion du dialogue social, des principes et des droits fondamentaux au travail et de la protection sociale.

Depuis son établissement en RDC, plusieurs actions ont été réalisées par l’OIT. Il s’agit entre autres : la création et le renforcement des structures parraines telles que l’Institut National de Préparation Professionnelle (INPP) et l’Institut National de la Sécurité Sociale (INSS). Le renforcement de la REGIDESO et de la Société Nationale d’Electricité à travers la construction des centres de formation et la formation de leurs agents et cadres. A cela s’ajouter la formation des cadres de la Banque Centrale du Congo à travers son Institut de formation en collaboration avec le Centre International de Formation de l’OIT/Turin en Italie.

On note également des nombreuses actions de coopération entre la RDC et l’OIT:

  • L’entretien et la réhabilitation des routes de desserte agricoles en appui à la DVDA. Avec le financement de la Banque mondiale, ce programme a permis à l’OIT d’introduire en RDC la stratégie de Haute Intensité de Main-d’œuvre (HIMO) et de former une équipe d’ingénieurs sur place et à l’étranger;
  • L’appui au Centre National pour Personnes vivant avec handicaps physiques par la formation professionnelle et la fabrication de prothèses;
  • La prévention au recrutement et l’intégration socioéconomique des enfants affectés par les conflits armés;
  • Appui à l’élaboration de la Politiques Nationale de lutte contre le VIH/sida en milieu de travail et le lancement de l’Initiative de l’OIT de l’offre du service de dépistage au VIH en milieu de travail dénommée « VCT@WORK»;
  • La réinsertion économique des ex-combattants dans le cadre du processus DDR;
  • La promotion de mutuelles de santé à travers le programme régional de Stratégies contre l’exclusion et la Pauvreté (STEP) en Afrique. Ce programme a permis de professionnaliser les mécanismes de gestion des mutuelles de santé et le renforcement des compétences de ses dirigeants à travers des formations spécialisées en RDC et à l’étranger;
  • Le Programme d’Action pour l’Emploi des Jeunes au Katanga (PAEJK);
  • L’appui à la révision du Code du Travail et de ses mesures d’application;
  • L’appui à la formulation de la Politique Nationale de l’Emploi et de la Formation Professionnelle ainsi que de la Politique Nationale de Protection Sociale;
  • L’appui à la formation entrepreneuriale des jeunes de la ville de Kinshasa;
  • L’appui à l’élaboration du PPTD;
  • Formation des cadres et agents du Ministère de l’Emploi, du Travail et de la Prévoyance Sociale ainsi que des membres des organisations d’employeurs et de travailleurs dans les domaines les plus variés de leurs activités.