L'OIT en Cabo Verde


La République du Cap-Vert accéda à l'indépendance en 1975. Il tire son nom du cap Vert. Le pays fait partie de la CEDEAO.

Son PIB se situe au 188e rang mondial, en raison de la faiblesse de ses ressources naturelles. En 2007, le Cap-Vert a quitté le groupe des pays les moins avancés. L'économie est orientée vers les services avec le commerce, les transports, le tourisme et les services publics. Ce qui représente trois quarts du PIB. L'aide internationale représente un complément de budget essentiel. Le tourisme est en développement mais l'éloignement des pays riches en fait une destination relativement marginale malgré des attraits réels. Ses ressources naturelles principales sont le sel, la pouzzolane (utilisée dans la fabrication du ciment), la pêche (langouste et thon) et la production de bananes.

Le Programme pays du Travail décent (PPTD) est centré sur deux principales priorités : l’emploi et la protection sociale ; il est en cohérence avec les orientations de l’UNDAF et du DECRP III.

Le BIT a apporté son assistance au pays dans les domaines :
  • de la mise en place d’un Observatoire de l’emploi suite à l’assistance technique du BIT ;
  • de l’adoption en Conseil des Ministres d’une résolution de modification des modèles de contrats-programmes pour que les travaux concernés reflètent les principes et mesures respectueuses du concept de travail décent notamment l’utilisation intensive de la main-d’œuvre locale, l’équité dans le ciblage, l’égalité de traitement et la non-discrimination, la santé et sécurité au travail, le niveau minimal de rémunération, la protection en cas d’accident, la durée de travail, l’obligation de relever le nombre d’emplois générés et par sexe ;
  • du développement des PME et de la promotion de l’emploi des jeunes, mis en place d’un réseau national de formateurs germe et prestataires de services d’appui au développement des entreprises, regroupant plusieurs acteurs institutionnels publics et privés ;
  • du renforcement de la capacité des structures de formation professionnelle à introduire la culture d’entreprise dans la formation des jeunes ;
  • du Renforcement des capacités institutionnelles dans les systèmes contributifs et non contributifs, en particulier la Direction du travail (MJEDRH), l'INPS et le CNPS ;
  • de l’élaboration de rapports (Étude actuarielle des pensions de l’INPS ; Revue de dépenses de protection sociale -SPER- ; Étude de financement du système de santé ; Révision des processus, des systèmes et des instruments pour la sélection des bénéficiaires de pensions sociales au Cabo Verde) en 2012 et 2013 ;
  • de l’élaboration d’un registre unique de programmes sociaux pour soutenir la mise en œuvre d’un système de transferts monétaires ;
  • de la création d'une unité de lutte contre le travail des enfants au sein de l'Institut Cabo Verde de l'Enfant et de l’Adolescent ;
  • de la création, par Conseil de Ministres, d'un comité national de lutte contre les pires formes de travail des enfants en 2013.