Conférence Nationale “de l’Économie Informelle à la Formalisation : Transition”

Durant les journées du 26 et du 27 Novembre s’est réalisé, dans la ville de Praia, la Conférence Nationale “de l’Économie Informelle à la Formalisation : Transition”, dans le but de promouvoir le dialogue social autour de l’économie informelle, de divulguer la recommandation 204 de l’OIT, d’établir des priorités et de contribuer pour la construction d’une stratégie nationale pour la transition.

La Cérémonie Officielle d’Ouverture a été présidée par Son Excellence le Secrétaire d’État de l’Administration Publique, qui dans son intervention, a fait un appel aux participants de bien vouloir présenter des propositions concrètes pour générer des changements et introduire les ajustements nécessaires au sein des entreprises dans le but de stimuler, inciter et persuader les leaders du secteur informel, dans leur cheminement irréversible vers le formel, sans affecter leur viabilité, en vue de la promotion du travail décent.
La conférence s’est déroulée autour des thèmes suivants:
  • Caractérisation du secteur informel au Cabo Verde: présentation des principaux résultats de l’enquête nationale
  • Les coûts sociaux et économiques de l’informalité: impact pour les travailleurs et pour les entreprises
  • L’économie informelle dans la sous-région : caractérisation, tendances et défis
  • La transition vers l’économie formelle: la Recommandation 204 de l’OIT et le cadre intégré
  • Les politiques publiques dans la création d’un environnent propice à la formalisation et la création d’emploi
  • L’Économie informelle, l’inclusion sociale et l’extension de la sécurité sociale
  • Le rôle de l’économie solidaire dans la transition vers une économie formelle
  • Développement des compétences et formalisation de l’emploi
  • Le bonnes pratiques dans la transition vers le formel
  • Quelles stratégies et priorités pour le Cabo Verde?
Ces thèmes ont été présentés par des hauts dirigeants du secteur public et privé ainsi que d’experts de l’OIT du Sénégal et du Brésil.

Ont participé à la conférence des 90 représentants du secteur public (43%%) et privé (10%), des représentants de travailleurs (3%) et d’employeurs (3%), d’ONG´s (25%), provenant de toutes les îles de Cabo Verde. 6% des autres participants était des internationaux ou des organisations internationales.

À l’issue de la Conférence Nationale ont été retenues les principales conclusions et recommandations :
  1. La transition de l’économie informelle vers le formel doit être considérer comme un élément fondamental de toute la stratégie de développement;
  2. Le besoin d’un travail intense de sensibilisation et d’information sur les vertus de l’économie formelle ainsi que la divulgation de l’information ayant attrait aux régimes d’exemption et des incitations existantes dans les divers domaines;
  3. Mise en place de la Recommandation 204 da OIT et s’appuyer sur cet outil en vue d’assouplir les principaux processus de transition de l’économie informelle à l’économie formelle;
  4. Avoir une stratégie qui prend en compte la capitalisation et le développement des compétences déjà acquises, ayant comme référence la liaison entre la formation professionnelle, l’entreprenariat et les nouveaux types d’emplois, de manière à améliorer l’employabilité;
  5. Promouvoir davantage l’extension de la protection sociale obligatoire pour les travailleurs informels;
  6. Promouvoir les associations féminines;
  7. Introduire les cartes professionnelles au niveau des travailleurs des services domiciliés.
  8. Institutionnaliser la réalisation annuelle d’une Conférence sur le secteur informel.
La cérémonie de clôture de la Conférence Nationale fut présidée par Son excellence la Ministre de la Jeunesse, l’Emploi et le Développement des Ressources Humaines. Dans son discours, la Ministre a déclaré que « il est indéniable que la formalisation des entreprises est devenu incontournable si nous voulons accroître la rentabilité, créer et consolider plus de MPE, multiplier et stabiliser les emplois, mais surtout de renforcer la sécurité sociale et le bien-être des Cabo-Verdiens. " Elle a affirmé avec la ferme conviction " que le secteur informel de Cabo Verde, si elle est bien organisée et contrôlée, compte tenu de son extraordinaire vivacité et grande flexibilité, est un lieu de niche important de MPE formelles, dynamiques et compétitives. "

Il a aussi dit que " les employeurs et les travailleurs jouent un rôle clé dans la mise en œuvre de toutes les politiques et stratégies visant à faciliter la transition vers la formalité " .... et que « avec le soutien de tout le monde, nous pouvons également développer et densifier un réseau de MPE innovantes, qui génèrent une valeur ajoutée, et sont capables de s'adapter rapidement à la situation nationale et internationale."