Les représentants du secteur des entreprises en Tunisie soulignent le rôle important du dialogue social dans l'adoption de stratégies et de mécanismes efficaces pour la formalisation de l'économie.

L’Union tunisienne de l’industrie, du commerce et de l’artisanat (UTICA) avec le soutien du Bureau des activités pour les employeurs de l'OIT (ACT/EMP) mobilise ses membres pour élaborer une prise de position sur l’économie informelle

Actualité | 20 juin 2023
Dans le cadre du rôle clé joué par l'Organisation internationale du travail (OIT) et l'UTICA pour soutenir les directives politiques de la Tunisie pour ancrer la transition vers l'économie formelle, les deux organisations ont élaboré un projet de prise de position sur l’économie informelle.

L'événement a vu la participation de M. Khelil Ghariani, membre du bureau exécutif de l'UTICA et membre du conseil d'administration de l'OIT, M. Sami Silini, responsable des affaires sociales de l'UTICA ainsi que M. Mohamed El Abed, directeur général du contrôle à la caisse nationale de sécurité sociale-CNSS, ainsi qu'environ 30 membres régionaux et sectoriels de l'UTICA. Des contributions techniques ont été fournies à la fois par le spécialiste principal des activités pour les employeurs du BIT et par le spécialiste de la protection sociale du BIT au Caire.

Les apports techniques ont été suivis d'une discussion très riche, des échanges sur la base de la Recommandation (n° 204) de l’OIT sur la transition de l’économie informelle vers l’économie formelle, 2015, au profit des représentants des employeurs aux niveaux national, régional et sectoriel et de l'élaboration du document de position de manière participative. Les interventions des experts et les débats avec les participants ont mis en exergue le rôle important du dialogue social entre les partenaires tripartites pour convenir des stratégies et mécanismes efficaces pour la formalisation de l'économie tout en portant un focus sur la protection sociale en tant que levier essentiel pour attirer les travailleurs vers un emploi formel garant de leurs droits sociaux.

Le document de prise de position a été élaboré dans le cadre du projet de l'OIT "Administration de travail, Dialogue Social et Protection Sociale en Tunisie" financé par la Norvège et va servir comme base de de plaidoyer de l’UTICA pour la transition vers le formel.

L’UTICA a été créée en 1947. L’UTICA est composée de 17 fédérations, 24 unions régionales dans tous les gouvernorats composés de 370 chambres syndicales nationales et 1700 chambres syndicales régionales et de 216 unions locales.